Le Quatuor Mandingue

quatuor-mandin-005Collectif composé de quatre musiciens chevronnés, le Quatuor Mandingue vous transportera au cœur des plus belles mélodies de l’ancien Empire  du Mali (XII ième siècle). Dans un dialogue musical passionné, ils vous feront découvrir la kora, le balafon, la guitare double-gammes et la flute peul qui sont, incontestablement, les instruments les plus remarquables de l’Afrique de l’Ouest.

Formation actuelle :

  • Nathalie Cora 
  • Aboulaye Koné 
  • Mamadou Koïta
  • Salif Sanou dit Lasso

Le Quatuor Mandingue invite à l’occasion et au besoin, d’autres musiciens spécialistes de la musique mandingue. Booking –>

Nathalie Cora 

Initié à la kora en 1986, Nathalie Cora se spécialise dans le répertoire de la musique traditionnelle de l’Afrique de l’Ouest en étudiant auprès de maîtres qualifiés en Guinée, au Sénégal et au Mali durant plus de 25 ans. En 2004, elle présente son premier CD de compositions, « Petite Terre » et donne une série de concerts sous le pseudonyme de Nathalie Cora. Elle  collabore également avec des artistes aussi diversifiés que Diane Dufresnele Cirque du SoleilClaire PelletierSébastien Lacombe, le groupe Takadja  (prix Juno 1996), le chanteur Bissao-Guinéen Lilison et plusieurs autres.

Bachelière en Arts Plastique de L’UQAM, elle fabrique ses propres instruments, donne des cours de kora privés et des ateliers dans les écoles.

En plus du Quatuor Mandingue, Nathalie partage actuellement la scène avec Alpha Thiam, et est musicienne-comédienne-marionnettiste pour la pièce de théâtre Baobab avec laquelle elle a donné plus de 450 représentations à ce jour au Canada et aux Etats-Unis.

Aboulaye Koné 

Aboulaye Koné est issu d’un milieu privilégié de la culture africaine mandingue, où la formation artistique commence dès l’enfance et où le savoir se transmet de génération en génération. Ce fils de griot découvre la musique au Burkina Faso auprès de son oncle Djeli Baba Kienou. Devenu un percussionniste et un guitariste mandingue émérite, il accompagne des artistes africains de premier plan tels Les Go de KotebaAdama Dramé et Kandia Kouyaté.
À son arrivée à Montréal en 2000, Aboulaye amène son héritage en sol québécois avec ses compositions originales et ses interprétations de morceaux parfois centenaires. Polyvalent, il se joint à l’ensemble François Bourassa, une formation jazz récipiendaire d’un prix Juno, devient guitariste du groupe de Zal Idrissa Sissokho. En 2004, il met sur pied le groupe Bolo Kan, un ensemble qui regroupe trois couleurs de la musique mandingue et avec lequel il remporte en 2008 le Syli d’argent et en 2009 le Syli d’or au concours de la musique du monde de Nuits d’Afrique. Aboulaye a été nominé en 2012 au JUNO Awards pour son album Afo Gné dans la catégorie ; meilleur album Musique du Monde.

Mamadou Koïta

Jeune virtuose du balafon, percussioniste, joueur de kambélé n’goni (petite harpe à 12 cordes), chanteur et auteur-compositeur, Mamadou Koita est originaire du Burkina Faso.  Il est né et a grandi dans l’univers musical des griots de sa famille qui pratiquent l’une des plus grandes traditions musicales du monde : la musique mandingue. Multi instrumentiste, durant plusieurs années il accompagne les groupes Sinia SiguiZimawe du Kadiogo et les frères Diarra au Burkina Fasso, Versatile, Mamadou effectuera plusieurs tournées au Burkina faso, au Niger, au Ghana, en France et en Suisse avant de venir s’établir au Québec en 2011.  Mamadou poursuit actuellement une carrière solo et collabore à divers projets de musique.

Salif Sanou dit Lasso

Originaire du Burkina Faso, Lasso nait dans une famille de griot et grandi dans un univers où la musique et la parole sont au cœur de sa vie. D’abord initié au balafon, il poursuit son apprentissage de la musique mandingue avec les doum-doums (tambours basses), le djembé et le tama (petit tambour d’aisselles). Plus tard, il découvrira le kambélé n’goni (petite harpe à 12 cordes) et en 2004, il s’initie à la flute peul qui deviendra sa grande passion.
Multi-instrumentiste accomplie, il accompagne pendant plusieurs années de grands artistes au Burkina Faso, puis s’installe au Québec en 2009.
Depuis son arrivée, Lasso a été invité à se produire, entres autres, à l’ouverture des Jeux Olympiques de Nanaimo (Vancouver), aux Fêtes nationales du Québec, ainsi qu’à de nombreux concerts avec son groupe Lasso & SINI-KAN.